culture de notre epoque

Un petit mémo avant de l’intégrer dans l’ouvrage !

 

Aprés de nombreuses visites, un fait s’avère centrale dans l’identité de la nation dans notre quotidien. La prégnance des images et objets de la fin du XIX siécle. C’est bel et bien cette époque qui est l’effigie de ce que nous appelons identité FRANCAISE.

Exemples:

Les sites de culte, témoins du renouveau d’une ferveur religieuse… comme la Bonne mére (Notre Dame de la garde à Marseille) ou la basilique de Jeanne d’Arc dans la Meuse (en mémoire de la naissance de sa vocation).

D’un point de vue Artistique on peut noter une force du graphisme adapté aux possibilités technique de cette époque. C’est en soit une manifestation graphique réaliste des imaginaires des époques passées.

On retrouve cela aussi dans les dessins des orientalistes et autres sur la symbolique de l’Egypte, on se rapproche du réalisme tout en restant dans un imaginaire… comme par exemple pour les statuaires Grecques.

 

Cette prégnance du XIX se retrouve aussi dans les objets de consommation, que l’on entend comme symbole de notre époque. Les produits du terroir sont en général issus et produits par des entreprises qui existent depuis l’émergence de l’industrie dans la nation française.

Société qui ont réussi à durer mais surtout qui on pu par la production rendre populaire et accessible à tous des produits de consommation « luxueux ». Enfin pour ne citer que des poncifs le sport tels que le Foot, le rugby, la corrida sont eux aussi des inventions humaines datant d’une méme époque. Ce sont bien tous ces sujets qui font l’objet d’une identification de nos jours, en opposition à ce qu’on annonce comme la modernité de notre époque.

 

A travers cette ancienne production industrielle, on retombe sur une organisation inconsciente des identités françaises de notre époque.

On se rapproche de cette union des peuples artisans. Chaque région aurait son terroir et l’ensemble le partagerait au sein de la Nation grandissante et universalisante.  Car il faut le rappeler à cette époque début de l’exode rural tous les français ne parle pas le français mais un florilége de patois. C’est en fait un moment de rencontre au sein de la cité… rappelons aussi le concept politique du hussard de la république, et tout cette idée de méritocratie qui n’a de consistance que si on la considère  dans une situation multi-culturelle, où le mérite est LE moyen de distinction universellement reconnu et indiscutable (légitime).

 

Ces conceptions intellectuelles, pré-politique, montre une différence de forme avec les époques antérieurs. Où on peut penser, en lisant les divers ouvrages sur le moyen age, que c’est la force centralisante qui était le moteur, l’aimant des diverses élites locales vers le ou les centres de pouvoir.

 

 

 

Publicités