Fiche de lecture de Jung / imaginaire et autres

Tiré de « La théologie d’Irénée / Cerf  » p156

 » Les mythes renvoient ainsi à une des structures fondamentales du psychisme humain, celle de l’imaginaire ou du symbolique, mises en évidence selon 3 voies différentes par l’anthropologie ( Lévi-Strauss, Durand), la psychologie (Jung) et la philosophie (Cassirer). »

 » Il y a une genèse de l’imaginaire par interaction entre l’homme et son environnement mais sa structuration est purement spatiale et n’intègre pas le temps. »

Jung

psychologie du Yoga

 » Au moyen de la culture nous créons des valeurs supra-personnelles et, partant, nous pouvons entrevoir d’autres possibilités psychologiques et accéder à un état d’esprit différent. »

Guimet expo livre rouge oct. 2011
Jung a commence par s’intéresser aux rêves et aux autres cultures.  Il a peint et dessine (certains mandalas sont de lui).  Visuellement très coloré de belle forme. Puis il a laisse tombé pour s’occuper de l’alchimie.

Il semble que pour ce dernier les archétypes européens soient étroitement liés à cette discipline.

Lecture de Kant « Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique »

Kant la liberté est elle légère ? Et de ce  fait toutes les constructions des jugements sociétaux…  puérils

La logique du sérieux…

Kant est positiviste..  toute action doit être moralement bonne,  même esprit que l’esprit du management.

 

Pour Kant la société cosmopolite a pour base un état de contrainte suffisent mais ne menaçant pas l’existence des communautés,  qui sont ici les états constitués sous l’autorité de règles régissant les relations entre état. Tout groupement n’ayant pas une constitution écrite n’est qu’un groupement sauvage.

Il semble se baser sur une organisation basées sur des lois écrites,  constituantes,  plutôt que la morale populaire.  Il parle de la volonté partagée plutôt que de la volonté individuelle, de même que de la liberté civilisé et de la liberté sauvage.

 

Mécanisme, il pense l’homme associable vivant en société

 

Il est vrai qu’on voit souvent dans une société individualiste que ceux qui dominent pensent et imposent les situations qui les ont porté à la domination.  Bref tout le monde pense que chacun a la solution seule et bonne.

 

Il semble que Kant parte du principe la bonne vie est la vie citadine.  Il ne pense jamais a la vie rurale comme mode de vie.  Il ne voit pas dans la vie rurale le symbole de la civilisation et en la ville le vecteur de la sauvagerie et de l’agitation.

 

Publicités

bref

Le texte sur les milieux me semble plutot à placer à l’échelle des influences des représentations picturales que des idées. Mais il y a cette liaison vers le monde des idées par l’expression artistique représentative ou expressive !