Critique du concept de société multiculturelle appuyée sur le réel par Jean-Baptiste de Morizur, lundi 6 août 2012, 07:57 ·

a décortiquer

nidieunimaitre2

Je m’interrogeais dit il, le 29 juillet dernier pour savoir si le concept de société multiculturelle ne serait pas un oxymore, en référence à la notion latine de societas comme alliance entre des individus qui conviennent entre eux d’un lien mutuel. Le clivage structurel suggéré par l’idée de cultures différentes s’apposant, s’imposant les unes aux autres, s’agglomérant dans un espace, que celui-ci soit symbolique (la nation) ou réel (le territoire, le pays), tout en défendant leur propre autonomie m’inspirait alors une analogie avec le morcellement de son moi que tente éperdument de contenir le psychotique en prévention de son propre effondrement.

   Le multiculturalisme sociétal comme psychose offre notamment une illustration des plus manifestes dans les lois mémorialistes et historiques où le moi de la nation, aujourd’hui enclin à un processus de régression mélancolique, se trouve clivé entre bonnes et mauvaises instances, les premières sadisant les secondes, ces dernières en…

Voir l’article original 1 084 mots de plus

Publicités