Culte du CARGO

zdz

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo

Le culte du cargo se manifeste au xixe siècle par une imitation de l’attitude des Européens, par exemple par le fait de couper des fleurs pour les mettre dans des vases. Il se traduisait parfois par l’apparition de prophètes prédisant un âge d’or à venir à condition que les récoltes soient détruites, ou par la migration de la population autochtone dans des lieux reculés de la forêt. L’administration coloniale intervenait alors parfois pour éviter une famine en apportant des vivres, ce qui avait l’effet pervers de conforter les populations dans leur attitude, puisqu’elles attribuaient cette arrivée de vivres à une réponse positive d’une divinité à leur demande. De même, des fonctionnaires européens étaient parfois envoyés pour repérer les signes avant-coureurs du déclenchement d’un culte, par exemple par le fait de couper des fleurs, mais cela avait pour effet de confirmer aux yeux de la population le rôle magique des fleurs coupées5.À l’issue de la Guerre du Pacifique où les populations autochtones furent en contact avec des armées dotées de matériel considérable, le culte du cargo prit un tour particulier. Des indigènes, ayant constaté que les radio-opérateurs des troupes au sol semblaient obtenir l’arrivée de navires ou le parachutage de vivres et de médicaments simplement en les demandant dans leur poste radio-émetteur, eurent l’idée de les imiter et construisirent, de leur mieux, de fausses cabines d’opérateur-radio – avec des postes fictifs – dans lesquels ils demandaient eux aussi – dans de faux micros – l’envoi de vivres, médicaments et autres équipements dont ils pouvaient avoir besoin. Plus tard, ils construiront même de fausses pistes d’atterrissage en attendant que des avions viennent y décharger leur cargaison.La Papouasie-Nouvelle-Guinée a connu trois leaders de mouvements messianistes (ou revivalistes, ou autonomistes) de ce genre (Jean Guiart 2008ː151), sans concertation :

 

 

A noter dans un courant de réflexion phénoménologique HUMAIN-SOCIETAL (intellectuellement classé dans Survivaliste) :

 Cette ouvrage comporte aussi des exemples sociétaux de mécanisme intervenu au sein de différents états US.

Survivre à l’effondrement économique

Piero San Giorgio. Auteur

Edité par le Retour aux sources-Éd. Scribedit – paru en impr. 2011

Les problèmes de surpopulation, la pénurie de pétrole et de matières premières, le dérèglement climatique, le manque d’eau, les dettes ou encore la crise alimentaire sont, selon l’auteur, quelques-uns des grands problèmes auxquels le monde va être confronté au cours des prochaines années. Il présente les scénarios possibles de ces crises à venir ainsi que les moyens de s’y préparer au mieux.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s