Quoi est ce la france? de Jacques marseille

 

 

Pouvez-vous devenir ou rester Français ?  de Jacques marseille

 

Réponses pour rafraîchir vos connaissances

Histoire

1 – Alésia

2 – Saint Martin

3 – Clovis

4 – À Saint-Denis

5 – L’Angleterre

6 – La Sorbonne

7 – Bouvines

8 – Louis IX

9 – Jeanne d’Arc

10 – Marignan

11 – Villers-Cotterêts

12 – Le massacre de la Saint-Barthélemy

13 – Henri IV

14 – Le Roi-Soleil

15 – L’indépendance des États-Unis d’Amérique

16 – Les sans-culottes

17 – L’abolition des privilèges

18 – Valmy

19 – La Vendée

20 – Napoléon Bonaparte

21 – Austerlitz

22 – L’Algérie

23 – 1848

24 – Victor Schoelcher

25 – Lourdes

26 – Les communards

27 – Parce qu’il a instauré l’école publique gratuite et obligatoire

28 – Alfred Dreyfus

29 – Jean Jaurès

30 – Georges Clemenceau

31 – Verdun

32 – La signature de l’armistice qui mit fin aux combats de la Première Guerre mondiale

33 – Les monuments aux morts

34 – Pain, Paix, Liberté

35 – L’appel du 18 juin 1940

36 – Philippe Pétain

37 – Guy Môquet

38 – Leclerc

39 – Au Vél d’Hiv

40 – Jean Moulin

41 – Les municipales d’avril 1945

42 – La « Sécu »

43 – À Rome

44 – Arlette Laguiller

45 – François Mitterrand (1916-1996)

Institutions, valeurs, symboles

46 – Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

47 – 1880

48 – La monarchie

49 – La prise de la Bastille

50 – La Marseillaise

51 – Marianne

52 – Le coq

53 – Le Code civil

54 – Le droit du sol

55 – Discours d’Ernest Renan

56 – 83

57 – La Légion d’honneur

58 – Le baccalauréat

59 – La laïcité

60 – Le 4 octobre 1958

61 – Dominique Strauss-Kahn

62 – Majoritaire à deux tours

63 – Fernand Braudel

64 – David

65 – Eugène Delacroix

66 – La droite et la gauche

67 – Les Restos du Cœur

Géographie

68 – L’hexagone

69 – Le mont Blanc

70

71 – Côte d’Azur

72 – La Guyane

73

74 – Le mont Canigou

75

76 – La Corse

77 – 834 000

78 – 1 %

79

Économie, sciences et techniques

80 – Le franc

81 – Le livret de la Caisse d’épargne

82 – 1826

83 – Marie Curie

84 – La rage

85 – La 2 CV

86 – Le France

87 – Le Concorde

88 – Le TGV

89 – La vache qui rit Stylo Bic Opinel Zodiac

90 – N° 5 de Chanel

91 – L’Oréal

92 – Renault

93 – CGT

94 – Le RMI

95 – 2002

96 – Le Danemark

Langue, littérature

97 – Le serment de Strasbourg

98 – L’Académie française

99 – Descartes

100

101 – Le prix Nobel de littérature

102 – « À la bonne franquette »

103 – «Le dindon de la farce »

104 – Merde

105 – Le pinard

106 – Au bistrot

107 – Amour Orgue Délice

108 – Le prix Louis-Delluc

Arts, patrimoine

109 – Lascaux

110 – Le Gard

111 – Le Mont-Saint-Michel

112 – A Strasbourg B Amiens C Albi D Paris E Chartres

113 – La Joconde

114 – Chambord

115 – Le Louvre

116 – Versailles

117 – Une organisation végétale géométrique

118 – L’Arc de triomphe de l’Étoile, à Paris

119 – L’impressionnisme

120 – Pour expier les crimes de la Commune

121 – La tour Eiffel

122 – Les frères Lumière

123

124 – Auguste Rodin (1840-1917), Le Penseur

125 – Georges Pompidou

126

Sports, loisirs, coutumes

127 – Roland Garros (1888-1918)

128

129 – Astérix chez les Vandales

130 – Le Tour de France

131

132 – La pétanque

133

134 – Le béret

135 – Les charentaises

136 – Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785)

137 – La galanterie

138 – Bienvenue chez les Ch’tis

139 – Le Moulin Rouge

Gastronomie

140 – montrachet musigny

141 – Kir

142 – Le beaujolais nouveau

143 – Le champagne

144 – 45 degrés

145 – La baguette

146

147 – Le jambon-beurre

148 – Les cuisses de grenouille

149 – Le steak frites

150 – Le cassoulet

Du même auteur

© Éditions Albin Michel, 2010

978-2-226-26464-0

Publicités

Quoi est ce la france : témoignage de la forme française dans…

le st Joseph de Georges de la Tour… pour Marc FUMAROLI est « accordé a ce trait français de n’en faire jamais trop, cette réserve qui garantit l’intensité et l’intériorité, » caractère permanent de la spiritualité gallicane.

Quoi est ce la france

la vision humaniste, citation :
…Notre République est fondatrice de nos valeurs et de notre culture. Elle est multiéthnique et laïque. Elle n’est pas multiculturelle , c’est pourquoi elle respecte toutes les cultures tant qu’elles ne contreviennent pas à la dignité et la liberté humaine …

Carnet de voyage.

Voilà un certain nombres de voyage fait et comme temps la mémoire peut passer, dans l’esprit du blog, je note des différences fondamentales par rapport a mes habitudes enfantines (a vous de savoir où sont les voyages).

– Manger du yaourt tous les jours
– Manger des sucreries, gateaux…

– Confort
eau chaude a volonté

– moeurs:
« le chef est un con »
parler à tout le monde

Critique du concept de société multiculturelle appuyée sur le réel par Jean-Baptiste de Morizur, lundi 6 août 2012, 07:57 ·

a décortiquer

nidieunimaitre2

Je m’interrogeais dit il, le 29 juillet dernier pour savoir si le concept de société multiculturelle ne serait pas un oxymore, en référence à la notion latine de societas comme alliance entre des individus qui conviennent entre eux d’un lien mutuel. Le clivage structurel suggéré par l’idée de cultures différentes s’apposant, s’imposant les unes aux autres, s’agglomérant dans un espace, que celui-ci soit symbolique (la nation) ou réel (le territoire, le pays), tout en défendant leur propre autonomie m’inspirait alors une analogie avec le morcellement de son moi que tente éperdument de contenir le psychotique en prévention de son propre effondrement.

   Le multiculturalisme sociétal comme psychose offre notamment une illustration des plus manifestes dans les lois mémorialistes et historiques où le moi de la nation, aujourd’hui enclin à un processus de régression mélancolique, se trouve clivé entre bonnes et mauvaises instances, les premières sadisant les secondes, ces dernières en…

View original post 1 084 mots de plus

la génése des espéces

Débat

http://pages.infinit.net/pclou200/haeckel.htm

Les créationnistes font une grosse affaire de ces dessins qu’ils prétendent tout simplement faux. En fait, il paraît que Haeckel lui-même a confirmé que ces dessins exagéraient un peu la ressemblance des embryons.

http://www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers/parente/parente.htm

Pour un embryologiste, il est un fait d’observation courante que les embryons de différentes espèces, de familles, d’ordres ou de classes zoologiques se ressemblent à certains stades de leur développement. En fait, les métazoaires traversent différentes étapes du développement précoce qui leur sont communes.

Ce sont la fécondation, le clivage, la gastrulation et l’organogenèse.

 

Les caractères généraux d’un groupe apparaissent avant les caractères spécialisés. Tous les vertébrés possèdent des organes embryonnaires transitoires tels que le tube nerveux, les somites, le pronéphros. Cependant, ce n’est que plus tard dans le développement qu’apparaissent le cerveau, les muscles, les reins.

 

La diversité des caractères spécialisés de plusieurs groupes ou espèces proches dérive de caractères généraux communs à ces groupes ou espèces.

 

 

Extrait – livre de bord de la maman

 

Embryon

 3eme semaine – cœur bat –

 Feuillet internet (Les organes de l’appareil digestif et respiratoire) + Feuillet externe

(Systéme nerveux, les organes des sens et les tissus) + Feuillet médian

(Squelette sauf crane), les muscles, systéme circulatoire du cœur et des vaisseaux)

 

 

4eme semaine

début formation Principaux organes, bourgeons des membres

 

5eme

Le cerveau commence à se construire

Début yeux et oreille

 

6eme semaine

la langue colonne vertébrale et Reins

 

Fin 1er mois, bourgeois faciaux en place+ Cellule sexuel en place

 

7eme

Les doigts commencent à se former

 

Fin 2eme mois ressemble bébé humain

 

foetus

9eme semaine

Apparition du gout et de l’odorat

tentative d’ordre dans la réflexion sur les mécanismes humains

En première lecture la liste des concepts apparaît comme trop imbriquée pour quelle soit assimilable littéralement. Néanmoins à mon avis on peut faire des « tunnels » (et non des ponts) , au sens de « l’effet tunnel ».

 

Triptyque simplificatrice :

L’individu, le groupe primaire, le groupe unitaire culturel

 

A) Définition complémentaire /  le groupe unitaire culturel :

Ce groupe unitaire culturel pourrait être le groupe que représente les citoyens d’une nation.C’est le groupe identitaire !

Le groupe primaire est un groupe trop flou, très difficile à caractériser.

Tandis que ce groupe culturel est pleinement identifié, objet du jeu identitaire mais aussi objet cognitif usité dans l’expression consciente et ou rationnelle.

J’exclus de mon raisonnement le fait qu’il englobe le champs culturel dans son entier, ou même qu’il lui donne corps.

Nous avons vu dans le listing que la culture se rapproche soit du domaine inconscient soit est un prisme de vision du réel.

Paradoxalement ce groupe est plus un « concept creux » que le groupe primaire, pour un individu, car il n’est pas vraiment un groupe; les liens sont plus ténus entre les individus.

 

B)  regroupements :

La matiére de l’individu c’est le moi intime et le soi social. Il est typiquement et principalement dans le champs du vécu.

Cette matière vivante évolue via des mouvements que l’on retrouve en concept 2B&3&4 et 7A.

Le groupe U est plutôt principalement dans le champs des idées, et par voix de conséquence le groupe P se trouve plutôt dans le champs culturel.

 

C) Nature trouble de la culture et de l’inconscient

_ Culture et inconscient est un rapprochement « de bon sens ».

Nous pourrons remarquer que je n’ai pas  parlé dans le chapitre (A) de l’inconscient et du subconscient pour . Ils auraient du être une composante matérielle de l’individu.

 

Dilemme l’inconscient est il un vecteur (comme le sont les mots), un champs d’expression (comme l’est la langue),  une matière brute (comme les sons qui parfois font des mots), ou ce qui n’est pas nommable et qui pourtant explique tout ?

 

Pour l’inconscient  clairement il existe dans le moi intime, le soi social mais aussi dans le groupe P.

Soit on fait l’hypothèse que ce groupe P peut être ramené à une sorte d’individu et que l’inconscient est une matière de l’individu.

soit on assimile le groupe P à un champs.

_ Le bon sens c’est aussi de lier  soi social et groupe P.

Mais la le groupe P est potentiellement lui méme un vecteur du soi social si on considére le leadership, ou son champs si on considére l’ensemble des concepts de développement personnel.

Dans cette dernière possibilité le groupe U, devient vraiment un objet purement du champs des idées. Une expression consciente (du point de vue individuel) de l’inconscient collectif ?

Là la culture est sans doute une matière de l’inconscient collectif du groupe P.

 

C) Les tunnels

_ Pour le subconscient je fais le choix de dire que c’est un vecteur, un tunnel entre le tout, le réel et l’individu.

_ « inconscient archaïque » est une matière de la culture, sans doute qui a pour champs le moi intime et pour vecteur ?

En tout cas ici la culture semble être elle même un vecteur entre l’individu et le groupe U.

 

Conclusion : avec ces digressions nous pourrions affirmer  de nouvelles idées.

le groupe P semble être la caverne de l’idée d’Ordre.

Le groupe U lui plutôt un monde de formes et de « masques » !

 

Le champs de réflexion est ouvert, l’individu n’est pas réductible à une liste.

On découvre des aspects qui le caractérise au fur et à mesure que le temps s’écoule.

La psychologie n’était pas un champs d’expérimentation il y a quelques siècles. Maintenant on en parle comme de quelque chose de maîtrisable. Qui a pu en explorer tous les recoins ?

il réside dans le mode de réflexion envisagé ici qu’il  y a des « intermédiaires ». On à l’impression d’étre bloqué par la Langue !

 

On a l’impression aussi d’étre soumis à des phénomènes de perspectives, néanmoins réside dans cette tentative l’espoir qu’il est possible d’extraire l’Essence principielle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Géopolitique du fait religieux Jean-François Fiorina s’entretient avec Odon Vallet

Extrait :  » Existe-t-il selon vous un lien entre la manière de vivre des peuples, leurs croyances et leur environnement ? Les religions sont-elles liées à la théorie des climats, chère à Montesquieu ?

En partie, oui. Je veux dire par là que des religions qui ont des lois très fortes, comme le judaïsme avec la Thora ou l’islam avec la Charia, impliquent une manière de vivre bien spécifique de la part de ceux qui s’en réclament, ne serait-ce qu’au simple niveau des prescriptions alimentaires. Pour ce qui est du christianisme, il en va différemment, parce que l’on s’est montré très tolérant et très accommodant au cours de l’histoire. Tout dépend des religions, certaines impliquent un mode de vie qui se prête difficilement au mélange. Mais l’on trouve toujours des accommodements. En Chine, on mange beaucoup de porc, mais on trouve néanmoins de cette viande près de grandes mosquées. De même, en Inde, où les hindouistes ne mangent pas de viande de bœuf, on trouve des bouchers et des tanneurs musulmans. En ce qui concerne les animistes africains, leur manière de vivre est intimement liée à un certain environnement et à des croyances s’y rattachant.

Pour en revenir à la théorie des climats chère à Montesquieu, elle a son intérêt mais aussi ses limites. Renan disait, à propos de l’islam, que le désert était monothéiste. Or, le premier pays musulman du monde est l’Indonésie qui bat des records mondiaux de pluviosité ! Cependant, on ne peut pas nier qu’à l’origine des religions, il y a un environnement bien déterminé. Si Jésus était né en Chine, on ne célébrerait pas le pain et le vin au cours de la messe, mais le riz et le thé. Incontestablement, le bouddhisme est indissociable de l’environnement indien, mais ce bouddhisme indien s’est très bien exporté en Chine et au Japon, comme le christianisme s’est bien adapté en Extrême-Orient, en Amérique et en Afrique. De même, l’islam proche- oriental s’est exporté avec succès en Extrême-Orient puisque les quatre plus grands pays musulmans du monde que sont l’Indonésie, le Pakistan, le Bangladesh et l’Inde, se situent à l’est de l’Indus. Il y a des chrétiens chez les Esquimaux et d’autres chez les Pygmées. En fait, ce qui est important, ce qu’il convient de prendre en compte, c’est d’abord le lieu d’origine du ou des fondateurs des religions

 

….

 
Il est donc possible de préserver l’identité des peuples face à la mondialisation ?

Certainement. Pour moi, il existe un signe qui ne trompe pas : c’est le petit-déjeuner. Vous pouvez déjeuner ou dîner dans toutes sortes de restaurants, italien, russe, argentin, indien ou chinois. Mais il est un rituel culinaire quotidien auquel on demeure viscéralement attaché: c’est son petit-déjeuner. En Chine en 1973, avec ma promotion de l’ENA, nos hôtes chinois ont voulu nous servir leur soupe aux vermicelles dès potron-minet. En chœur, nous avons demandé à bénéficier d’un petit déjeuner à l’occidentale. Ce qu’ils nous ont accordé bien volontiers. Je crois que le petit-déjeuner reste un symbole de notre attachement à notre environnement d’origine, parce que, au sortir des bras de Morphée, c’est peut-être l’habitude qui est la plus naturelle et la plus caractéristique d’une population ! »

Je ne suis pas certain que si on rentre dans le détail des faits on arrive à corréler climat-territoire avec religion. Pourtant pour un praticien le bon sens semble porter sur une promiscuité.

Il me semble que c’est l’aspect habitude qui influence le rapport au sacré. Du moins il faut envisager l’espace pas seulement d’un point de vue rationnel mais avec tout ce qu’il fait naitre dans l’imagination et l’inconscient. Je serais donc porté à dire que la religion est une sorte de domestication des symboles inconscients (parties molles) dont une histoire humaine donne la structure (la rigidité).

Nous pourrons nous demander si un espace climat-territoire se déplace sur la planéte, qui est le vrai détendeur du sacerdoce religieux, celui qui voit son habitude changer ou celui qui connait le maintien des habitudes tout en étant une périphérie ?